18 JUIN 2019 séminaire par Marc Jeanson: L’Herbier national, collections naturalistes, entre taxonomie et mondialisation des flores

Docteur en systématique végétale, botaniste et conservateur de l’Herbier du Muséum national d’Histoire naturelle, Marc Jeanson est « un inventeur de plantes ». Il interviendra le 18 juin dans le cadre du séminaire « Paradis Perdus – Colonisation des paysages et destruction des éco-anthroposystèmes” (INHA -Centre André Chastel)

Collections de l’Herbier national du Muséum d’Histoire naturelle.

Après avoir rappelé l’histoire de l’Herbier national, dont les collection se trouvent au Musée national d’histoire naturelle, les contextes scientifiques de sa naissance et de son enrichissement, il s’agira à partir de quelques exemples de montrer que derrières ces collections, se cachent des collecteurs, souvent locaux, pour la plupart oubliés ainsi que des savoirs qui existaient en même temps que les formations végétales auxquelles ils se rattachaient et avec lesquelles ils coexistaient. Marc Jeanson, rappellera par quelques exemple d’utilisations scientifiques contemporaines des herbiers, notamment en lien avec leur valeur de mémoire de la flore mondiale, que ces derniers témoignent d’un passé souvent bien différent du présent.

Marc Jeanson, Photo Jean-François Paga/Grasset

Botaniste et ingénieur agronome, spécialiste des plantes tropicales, Marc Jeanson est responsable depuis 2013 des collections de l’herbier national au Muséum national d’histoire naturelle de Paris après avoir eu en charge l’Herbier de Montpellier. Diplômé de l’Institut national agronomique Paris-Grignon, docteur en systématique végétale du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris et du New York Botanical Garden (États-Unis), Marc Jeanson a soutenu une thèse consacrée aux groupes de palmiers d’Asie du Sud-Est. Impliqué dans de nombreux événements en lien avec le jardin, il est conseiller scientifique des Rencontres botaniques de Varengeville-sur-Mer et fut commissaire associé de l’exposition Jardins aux galeries nationales du Grand Palais, à Paris, de mars à juillet 2017. Il a récemment publié avec le jardinier Stéphane Marie L’Herbier de Gherardo Cibo (éd. du Chêne), un chef-d’œuvre botanique du XVIe siècle.

Comité scientifique Hervé Brunon (Centre André Chastel/CNRS), Zahia Rahmani (INHA)

Domaine de recherche Histoire de l’art mondialisée sous la direction de Zahia Rahmani (INHA), en partenariat avec le Centre André Chastel

Institut national d’histoire de l’art Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari 18H30 – 20H30 Accès : Institut national d’histoire de l’art Galerie Colbert 2 rue Vivienne ou 6 rue des Petits-Champs, 75002 Paris Métro Ligne 3 : Bourse Lignes 1 et 7 : Palais Royal – Musée du Louvre Lignes 7 et 14 : Pyramides

Pour plus d’information Accueil INHA: 01 47 03 89 00 www.inha.fr Entrée dans la limite des places disponibles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.