Forêt de Benslimane. Soutenez le poumon vert du Maroc menacé de destruction!

Nous faisons cet appel à soutien dans une situation d’urgence. L’une des plus grandes réserves forestières du Maroc, la forêt de Benslimane,  est aujourd’hui menacée de destruction par l’expansion d’une carrière de concassage de pierres. Nous avons pu constater nous-même sur place quelles atteintes produisent sur l’ensemble de l’environnement ces carrières !

Signez la pétition en allant sur ce lien : 
http://chng.it/nKB97tmZ

La forêt de Benslimane est le poumon vert du Maroc avec quelques 25% de la superficie boisée du territoire. À l’heure des urgences climatiques et de la protection de l’environnement, après la mobilisation générale du Maroc et de ses engagements pour la COP 22, protéger l’environnement, la santé publique, le cadre de vie des populations et la préservation des ressources naturelles et paysagères dans le cadre d’une harmonie du développement et de sa durabilité est autant un devoir qu’une priorité.

À Benslimane, le douar Beni Aïssi jouit d’un cadre environnemental rare et précieux entre petites exploitations agricoles, collines, cours d’eau et forêt. La biodiversité de la faune et la flore s’y épanouissent dans un équilibre harmonieux, préservé par ses habitants, qui y sont nés, y vivent et y travaillent depuis de nombreuses générations. Il y a quelques années, l’exploitation des carrières est venue bouleverser la qualité de vie des occupants du douar. Leurs maisons se sont fissurées sous l’effet des dynamitages constants, adultes et enfants ont commencé à développer des maladies respiratoires chroniques et des allergies. La symbiose entre l’homme et la nature a été considérablement ébranlée.

Aujourd’hui, c’est une colline entière qui est menacée par un nouveau projet de carrière, mais aussi les jardins agro-écologiques et l’éco-tourisme du douar qui fédèrent ses habitants autour d’un véritable projet de vie et de développement durable.

Si nous ne parvenons pas à arrêter ce projet, c’est bientôt toute une région qui deviendra une mine de nuisances et de désolation à ciel ouvert ; des centaines d’hectares de forêt et de végétation qui disparaîtront ; des ressources hydrauliques précieuses qui seront en péril ; et par-dessus, tout la santé des riverains qui sera en danger.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.